"Le Président, sa femme et moi !" arrive en Belgique

Thomas Barowski, le Président de la République française, décide d’utiliser un sosie afin d’être omniprésent dans les médias. Antoine Gérard, vendeur de canapés, a été choisi comme étant le Français au morphotype le plus proche de celui de Thomas Barowski.

"Le Président, sa femme et moi !" arrive en Belgique

Thomas Barowski, le Président de la République française, décide d’utiliser un sosie afin d’être omniprésent dans les médias. Antoine Gérard, vendeur de canapés, a été choisi comme étant le Français au morphotype le plus proche de celui de Thomas Barowski. Il est donc enlevé pour devenir, malgré lui, la doublure du président de la République. Un spectacle humoristique qui doit tout son succès à la prestation de Michel Guidoni, dans le rôle du très électrique Président français. Très appréciée en France, la pièce débute sa tournée internationale au Théâtre Saint-Michel de Bruxelles.

Tout a commencé en 2006 lorsque Bernard Uzan, le metteur en scène mais aussi le scénariste de la pièce, se rend compte que Nicolas Sarkozy est présent dans tous les médias. Il donne son avis sur tout, réagit à toute problématique et, surtout, il apparaît aux quatre coins du monde. "Un soir Bernard m’a fait remarquer que si le Président était vraiment partout en même temps, c’est qu’il doit sûrement avoir un sosie. Et c’est comme ça que lui est venue l’idée d’en écrire l’histoire", raconte en riant Alexandra Vandernoot. Avec près de 400 représentations à son actif, on ne peut que faire confiance à la comédienne belge qui incarne, pour l’occasion, la Première Dame de France.

Pour elle "Le Président, sa femme et moi !" n’est pas une pièce de théâtre classique mais plutôt une comédie de boulevard. "On utilise l’univers politique en toile de fond mais s’il y a un message politique, il est subliminal", explique-t-elle. Une comédie où les ressemblances avec des personnages réels sont à peine voilées. Mais jouer Nicolas Sarkozy et Carla Bruni, n’est ce pas jouer avec le feu ? "Pas vraiment. Il est clair que personne n’a voulu adapter le scénario, ni pour la télévision, ni pour le théâtre, mais nous n’avons eu aucun souci jusqu’à présent. Cela prouve qu’il y a encore un peu de démocratie en France", explique la comédienne, née à Uccle et formée au Conservatoire de Bruxelles, et qui a surtout travaillé pour le grand et le petit écran.

En effet, l’histoire a initialement été écrite pour la télévision mais aucun canal français n’a osé se lancer dans le projet. Bernard Uzan propose alors une adaptation théâtrale mais il fait face au même refus. C’est ainsi qu’il décide de concrétiser son projet lui-même et fait appel à sa propre épouse pour jouer celle du président. "Cela m’a permis de retrouver l’univers du théâtre avec beaucoup de plaisir, raconte Alexandra Vandernoot. Je dois avouer que j’étais plutôt mitigée quant à mon expérience passée mais le spectacle et surtout le public m’ont aidée à me réconcilier avec le théâtre."

Un spectacle qui se jouera sur les planches dès le 6 décembre. Un cadeau pour la Saint-Nicolas qui plaira peut-être à Sarkozy

M.B. (st.)

"Le Président, sa femme et moi" en tournée en Belgique : le mardi 6 décembre au Théâtre Saint-Michel à Bruxelles, le mercredi 7 au Forum de Liège, le mardi 20 au Théâtre royal de Namur, le mercredi 21 à la Maison de la culture de Tournai. Rés. : 070.660.601.

Sur le même sujet