En mouvement

Si juin rime depuis belle lurette avec danse à Bruxelles, voici que le Marni présente la deuxième édition de son D Festival (en attendant sa collaboration pour l’événement avec les Tanneurs, annoncée pour 2013). D comme danse. Entre autres. Comme désir, duo, diversité, délire, demande, développement.

M.Ba.

Si juin rime depuis belle lurette avec danse à Bruxelles, voici que le Marni présente la deuxième édition de son D Festival (en attendant sa collaboration pour l’événement avec les Tanneurs, annoncée pour 2013). D comme danse. Entre autres. Comme désir, duo, diversité, délire, demande, développement.

En trois semaines, en trois fois trois jours, les propositions se déclinent en mode multiple, et en prise sur le quartier Flagey, avec lequel le Marni a tissé et entretient des relations intenses. Au point d’investir la place avec des interventions urbaines. Ainsi, la Cie T.r.a.n.s.i.t.s.c.a.p.e réunit-elle six danseurs-performers et deux musiciens dans des bulles gonflables pour, à travers trois villes (Bruxelles, Hong Kong, Mtwapa), évoquer et entrechoquer des réalités, des temporalités. "Distorsions urbaines : M" sera à découvrir sur la place Flagey les 6 et 8 juin. La même vaste place aura été la scène d’une performance unique, impliquant le public, et imaginée par la Kosmocompany, le vendredi 1er juin.

Côté salle, le D Festival démarre avec le duo Antia Diaz et Mareille Morales dans l’atmosphère postcatastrophique du "Pli" (30/5-1/6). L’hybridation artistique prévaut dans "Rêvolutions", partition visuelle et sonore qui associe le danseur costaricain Ivan Fatjo au saxophoniste hongrois Akosh S. et au jongleur-danseur et comédien allemand Jörg Müller (6-8/6).

C’est la transformation naturelle des icebergs dans les zones polaires - du solide au liquide, de l’immuable au dynamique - qui a inspiré à la Canadienne Lise Vachon "Zones", qu’elle danse en duo avec le Biélorusse Igor Shyshko (13-15/6).

Quelques extras émaillent, par ailleurs, le festival. Le collectif OSA Mayor donnera au Bar une performance pluridisciplinaire (entre théâtre forain, danse contemporaine, calligraphie, musique classique et rock) évoquant la ville : "Bruselo" (13-15/6). Les enfants de quatre à six ans auront aussi l’occasion de rentrer dans la danse en relation avec les arts plastiques, le temps d’un stage du mercredi après-midi (6/6).

Quant au Marni Club, il n’est pas escamoté pendant le D Festival, avec le concert soul jazz blues de Little Collin et ses six musiciens (7/6).

Bruxelles, Marni, du 30 mai au 15 juin. Spectacles du mercredi au vendredi. De 12 à 15 €/soirée. Pass 2 soirées : 25 à 30 €.

A table ! chaque soir du festival avec un restaurant du quartier, sur réservation, 10 €. Programme complet, infos, rés. : www.theatremarni.com, 02.639.09.82.

Sur le même sujet