Notre sélection

Théâtre

Théâtre

Boeing Boeing

Imaginée par Marc Camoletti, la vie dissolue de Bernard, tiraillé entre ses trois maîtresses hôtesses de l’air, est mise en scène par Nathalie Uffner. Du vaudeville de haut vol.

Bruxelles, Toison d’or, du 13 septembre au 27 octobre. Tél. 02.510.0.510.

L’Éveil du printemps

De la pièce de Frank Wedekind, le Théâtre de l’Eveil tira son nom, il y a trente ans. C’est Jasmina Douieb qui s’attelle à présent à la mise en scène de cette "kindertragödie" drôle et charnelle. Avec Guy Pion, Béatrix Férauge, Delphine Bibet.

Bruxelles, le Public, jusqu’au 20 octobre. Tél. 0800.944.44.

La Fête sauvage

La pièce de Mathieu Gosselin, que met en scène Georges Lini, parle de catharsis. Martine a choisi son anniversaire pour enterrer les cendres de son amoureux suicidé

Bruxelles, Centre culturel Bruegel, du 13 septembre au 6 octobre. Tél. 02.503.42.68.

Mille francs de récompense

La troupe de Théâtre en Liberté fête ses 20 ans avec cette pièce signée Victor Hugo, ce "bel engin à retardement qui pète 150 ans après sa fabrication, une machine à faire rire et à s’attendrir", ce "mélodrame comique nourri aux mamelles de Shakespeare", mis en scène par Daniel Scahaise.

Bruxelles, Martyrs, du 13 septembre au 28 octobre. Tél. 02.223.32.08.

Odyssées

L’auteur togolais Gustave Akakpo adopte un point de vue neuf et humoristique sur les immigrés clandestins, nous rappelant qu’ils font face à des épreuves extrêmes, proches de celles qu’ont dû affronter nos héros mythologiques.

Bruxelles, Poche, du 18 sept. au 13 oct. Tél. 02.649.17.27.

Orphéon

Orphéon Bilboquet, écrivain public, et Elmer Etcetera, politicien, font connaissance au musée devant une toile de Bonnard. Tous deux rêvent pour l’humanité de lendemains meilleurs. C’est sans compter la haine des hommes Un texte de Stanislas Cotton, où Virginie Thirion met en scène Pietro Pizzuti et Alexandre Trocki.

Bruxelles, le Public, jusqu’au 20 octobre. Tél. 0800.944.44.

Panique au Plazza

La vie est un vaudeville et tout vaudeville est un drame à l’envers. Dans celui-ci, signé Ray Cooney et mis en scène par Bernard Lefrancq, les personnages se trouvent dans une situation illicite avec pour seule échappatoire la mauvaise foi.

Bruxelles, Galeries, du 12 sept. au 7 oct. Tél. 02.512.04.07.

La Puce à l’oreille

Daniela Bisconti est aux commandes de ce vaudeville exemplaire de Feydeau, où il est question de soupçon d’adultère, de piège, d’hôtel de petite vertu et de sosie.

Bruxelles, le Public, jusqu’au 27 octobre. Tél. 0800.944.44.

La Robe de Gulnara

Sur un lopin de terre oublié, entre Arménie et Azerbaïdjan, pour des familles de réfugiés, la vie continue, avec ses joies et ses turpitudes. Avec un projet de noces pour Gulnara, et une robe tachée par sa jeune sœur Mika D’Isabelle Hubert, une pièce mise en scène par Geneviève Damas.

Bruxelles, Riches-Claires, jusqu’au 29 sept. Tél. 02.548.25.80.