"Un homme debout" et en marche

Jamais sans doute Jean-Marc Mahy n’aurait imaginé telle destinée lorsqu’à 17 ans, délinquant en marche, il tombe à terre, sans avoir détecté les nombreuses pierres d’achoppement posées sur son parcours. L'ancien prisonnier sera bientôt sur les scènes de Londres et de Montréal.

Laurence Bertels
"Un homme debout" et en marche
Jamais sans doute Jean-Marc Mahy n’aurait imaginé telle destinée lorsqu’à 17 ans, délinquant en marche, il tombe à terre, sans avoir détecté les nombreuses pierres d’achoppement posées sur son parcours. Un premier meurtre le mène à la prison de Saint-Gilles puis il est transféré en IPPJ (Institution publique de protection de la jeunesse), centre fermé pour adolescents. Sa vie bascule une deuxième fois lorsque le juge de la jeunesse se dessaisit de son dossier. Il sera jugé devant la cour d’assises. "Si je prends quinze ans et un jour, je m’évade" , avait-il prévenu. Il a pris dix-huit ans et s’est évadé. Prise d’otage, carjacking, cavale… Jean-Marc Mahy...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité