La danseuse Misty Copeland écrit l’histoire

Elle est la première Afro-Américaine promue danseuse étoile à l’American Ballet Theatre. Portrait.

La danseuse Misty Copeland écrit l’histoire
Charles Van Dievort
Misty Copeland n’a jamais caché son rêve, celui de devenir danseuse étoile. Le vœu de la native de Kansas City s’est réalisé mardi lorsqu’elle est devenue la première Afro-Américaine à être promue "principal ballerine" (danseuse étoile, NdlR) à l’American Ballet Theatre (ABT) de New York, une des plus prestigieuses compagnies de danse classique des Etats-Unis et du monde dont la création remonte à 1937. Son accession...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité