Guy Cassiers adapte Jonathan Littell : les mots tuent

Le terrible roman "Les Bienveillantes" sur l’horreur nazie vue par un bourreau, adapté par Guy Cassiers dans un projet européen. Le metteur en scène met en évidence le rôle de la langue qui peut déshumaniser une catégorie de gens. Un spectacle en forte résonance avec la question actuelle des réfugiés.

An enormous number of Germans were made prisoner after the surrender at Stalingrad : only a relatively small number would see their homeland again... Date : Jan/Feb 1943 Ref : 10088726 Mary Evans Picture Library / Reporters
An enormous number of Germans were made prisoner after the surrender at Stalingrad : only a relatively small number would see their homeland again... Date : Jan/Feb 1943 Ref : 10088726 Mary Evans Picture Library / Reporters ©REPORTERS/Mary Evans PL
Guy Duplat
Un des événements les plus attendus de l’année en théâtre sera la création au printemps prochain, par Guy Cassiers, d’une adaptation du grand roman "Les Bienveillantes"...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité