Le dernier spectacle du Groupov avant sa fin

Forcé d’arrêter, le Groupov termine avec "L’impossible neutralité" sur la Palestine.

Le dernier spectacle du Groupov avant sa fin
Guy Duplat, Envoyé spécial à Paris
Jacques Delcuvellerie en reste abasourdi. Cet été, sa compagnie, le Groupov, fut la seule parmi 32 compagnies à voir son contrat-programme diminué de 60 %. Pour d’autres, ce fut au maximum 5 %. Et cela sans concertation ni préavis. Il y a bien un recours pendant, mais il ne se fait pas d’illusions. La liquidation est en cours et lui-même s’est mis en préavis. C’est donc la fin d’une aventure extraordinaire de 35 ans de théâtre original, radical, politique et souvent expérimental qui influença toute une génération de la scène francophone belge. On se souvient...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité