Avignon 2017 centré sur la mixité du monde

La 71e édition du grand festival s’annonce de haut niveau. Très engagé, parfois enragé. Du 6 u 26 juillet.

Kalakuta
©Sophie Garcia
Guy Duplat

La 71e édition du grand festival s’annonce de haut niveau. Très engagé, parfois enragé. Du 6 u 26 juillet.

Olivier Py et son équipe ont divulgué mercredi l’affiche du 71e Festival d’Avignon. Un programme résolument mondial, engagé et enragé, affirmant la mixité des cultures, du Japon à l’Afrique subsaharienne. Chaque midi, l’ancienne Garde des Sceaux Christiane Taubira sera aux Jardins Ceccano pour de grands textes sur la démocratie.

Le grand metteur en scène belge Guy Cassiers donnera deux spectacles cette année : "Le sec et l’humide" d’après Jonathan Littell évoquant Degrelle, et un texte d’Elfriede Jelinek sur les réfugiés en Europe qu’il monte avec la chorégraphe Maud Le Pladec. Après son triomphe de l’été dernier, Anne-Cécile Vandalem reviendra, elle, en 2018 avec sa nouvelle création "Arctique".

L’ouverture en Cour d’honneur revient cette année à "Antigone" de Sophocle montée par le Japonais Satoshi Miyagi (vu en 2014 avec un Mahabharata, à Boulbon : notons que la carrière, trop chère, semble désormais écartée du festival). Même Cour d’honneur pour le flamenco d’Israel Galvan et une soirée de lectures en musique de textes de Senghor.

Plusieurs grands noms seront là : Frank Castorf qui pour ses adieux à la Voksbühne a monté un Molière revu par Boulgakov (avec Jeanne Balibar), Katie Mitchell avec sa version des "Bonnes" de Genet, l’Australien Simon Stone, curieusement jamais venu à Avignon, avec une "Maison" d’Ibsen, Tiago Rodrigues qu’on reverra bientôt au Kaai à Bruxelles. Olivier Py monte son roman "Les Parisiens" à la Fabrica (puis au Théâtre de Liège à la rentrée). 


Coulibaly après les Halles de Schaerbeek

On retrouve encore les excellentes Italiennes Emma Dante (théâtre) et Ambra Senatore (danse). Antonio Latella propose un marathon de huit pièces sur les Atrides ! Le chorégraphe samoan Lemi Ponifasio revient après avoir occupé la Cour d’honneur en 2014. On attend avec intérêt les créations de Caroline Guiela Nguyen et du duo Birgit Ensemble dont on dit grand bien.

Le focus cette année est bien africain, avec des synergies Avignon-Marseille, avec notamment la chanteuse Rokia Traore. On retrouve le chorégraphe burkinabé (et basé principalement en Belgique) Serge Aimé Coulibaly et sa "Kalakuta Republik" créée avec succès aux Halles de Schaerbeek, à Bruxelles (notre photo). Mais aussi l’excellente Rwandaise Dorothée Munyaneza et le Sud-Africain Boyzie Cekwana.


Festival d’Avignon 2017, du 6 au 26 juillet. Infos: www.festival-avignon.com


Dans le Off : à côté des Doms, le Dôme !

Les Belges seront, bien sûr, au Théâtre des Doms, pôle sud de la création en Belgique francophone (cf. “La Libre” du 22 février). Mais d’autres initiatives voient le jour. Le Théâtre de Poche et l’Ancre (un bruxellois et un wallon) se mettent ensemble pour louer en juillet à Avignon une tente ronde, un dôme géodésique en forme d’igloo qui sera placé dans une cour du Collège de La Salle, haut lieu du off : cent places, air conditionné, scène de 8 mètres sur 6. Dans ce qu’on appelle donc le Dôme, on présentera chaque jour sept spectacles d’abord choisis parmi leurs (co)productions comme “La Convivialité” sur l’orthographe et “On the road... A”. Un de leurs spectacles sera par ailleurs aux Doms (“La Vedette du quartier” de et par Riton Liebman).
Il ne s’agit pas de concurrencer les Doms mais d’ajouter un lieu “belge”. Si l’expérience est concluante, il pourrait s’ouvrir les années suivantes à d’autres Belges.
Un exemple de la mutualisation des moyens réclamée par la ministre Alda Greoli. Et une manière de diminuer les coûts exorbitants de location de salles à Avignon.


Source, réseau européen

Le Festival XS (National, Bruxelles), le Festival d’Avignon, Trafo (Budapest) et Short Theater (Rome) sont associés dans le réseau européen Source, avec aussi des universités, des écoles, des médias, autour de la forme courte, de l’innovation et de la citoyenneté. Recherche, création, engagement dans le viseur. 

La 7e édition du Festival XS (avec 22 propositions dont 11 création) se tient du 23 au 25 mars, au National et à la Bourse : www.theatrenational.be