La fureur de vivre de Natalie Dessay: "J'ai tourné la page de l'opéra, et en parler m'assomme, c'est comme parler de mon ex"

Entretien: Martine D. Mergeay
La fureur de vivre de Natalie Dessay: "J'ai tourné la page de l'opéra, et en parler m'assomme, c'est comme parler de mon ex"
Invitée au Théâtre de Namur, l’actrice lira "L’Intérêt de l’enfant" de McEwan.

Elle a beau proclamer son retour aux sources - le théâtre, par lequel tout a commencé - Natalie Dessay est toujours, pour des millions de fans, l’une des plus fabuleuses sopranos des trente dernières années. Née en 1965, dotée (à son insu) d’une voix exceptionnelle - pure et lumineuse jusque dans le suraigu -, elle commença une carrière de comédienne avant d’être embarquée dans le tourbillon de l’opéra. Entre 1989 et 2013, elle chantera,

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité