Chat, c’est du théâtre jeune public !

Joli coup de griffe, avec “L’étrange intérieur”, et déjà des coups de cœur, ce week-end aux Rencontres de Huy. Comment débutent les Rencontres ? Par un coup de cœur, parfois, une évidence, une envie de raconter à l’autre qu’on vient de se laisser porter par un spectacle où la magie le dispute à la poésie. Ainsi parlaient les festivaliers, au début des Rencontres théâtre jeune public, à la sortie des Carnets de Peter par le Théâtre du Tilleul. Parfois, au contraire, le lien se fait en hésitation et douceur, à la rencontre de L’ours qui n’était pas là (La joie de lire, 2015), d’Oren Lavie et du grand illustrateur Wolf Erbruch. Un album que la compagnie Laroukyne a eu la bonne idée d’adapter, pour une rencontre intime autour de questions philosophiques – “qui suis-je ?”, “où vais-je ?”, “es-tu bien moi ?”, “que fait-on avec la force qu’on a ?” – qui, parfois, mènent à soi.

Chat, c’est du théâtre jeune public !
©Bureaux regionaux
Joli coup de griffe, avec “L’étrange intérieur”, et déjà...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet