"À la Biennale, tout est fait pour aller vers le public"

L'édition 2019 de la Biennale de Charleroi danse s'ouvre ce vendredi. Trois semaines pour tâter de la création d'ici et d'ailleurs. Défi du public à toucher, exigence artistique, horizons à explorer... Annie Bozzini fait le point.

"WEG", la nouvelle création d'Ayelen Parolin pour neuf danseurs et une pianiste, à découvrir les 11 et 12 octobre à la Biennale de Charleroi danse.
"WEG", la nouvelle création d'Ayelen Parolin pour neuf danseurs et une pianiste, à découvrir les 11 et 12 octobre à la Biennale de Charleroi danse. ©Stéphane Broc
L'édition 2019 de la Biennale de Charleroi danse s'ouvre ce vendredi. Trois semaines pour tâter de la création d'ici...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité