L’univers burlesque, touchant, chaotique du Baro d’Evel

L’univers burlesque, touchant, chaotique du Baro d’Evel
À Barcelone, terreau du Baro d’Evel, avant d’arriver à Bruxelles, se dessine, se déchire surtout Falaise, mis en scène par Barbara Métais-Chastanier, deuxième volet du dyptique Là sur la falaise, verso du recto découvert aux Halles la saison dernière, pièce en blanc et noir pour huit humains, un cheval et des pigeons. Pièce, en effet, qui mêle mouvement, voix, matière, acrobaties pour créer une cérémonie, un réenchantement, et non spécifiquement cirque contemporain, chorégraphie...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité