De Conakry à Avignon, jeux et enjeux de la francophonie métissée

Le Festival d’Avignon n’a pas seul droit de cité aux Doms. Avec les Francophoniriques, le théâtre belge de la cité des papes fait écho aux chantiers menés par des binômes d’artistes à Univers des Mots, à Conakry. Récit d’un voyage à mille temps, à l’écoute de ce que les écritures d’aujourd’hui ont à nous faire sentir.

Antoinette Mara et Aminata Latir Sylla (Guinée) dans “Feutrine” de Sandrine Roche (France), mis en scène par Martin Ambara (Cameroun), à la Maison des jeunes de Nongo.
Antoinette Mara et Aminata Latir Sylla (Guinée) dans “Feutrine” de Sandrine Roche (France), mis en scène par Martin Ambara (Cameroun), à la Maison des jeunes de Nongo. ©Céline Chariot
Le Festival d’Avignon n’a pas seul droit de cité aux Doms. Avec les Francophoniriques, le théâtre belge de la cité des papes fait écho aux chantiers menés par des binômes...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet