D’errances en fulgurances, “Silent Disco” voit enfin le jour aux Tanneurs

Abandon, désamour, violence pour humus d’une beauté déchirante et plurielle.

"Je suis, je ne sais pas… un adulte, un ado, les deux […] Je vis et...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet