Faut-il parvenir à oublier pour continuer à vivre ?

Au Festival d’Avignon, deux beaux spectacles prennent la voie du conte pour nous interpeller sur le présent.

Fraternité, conte fantastique, de Caroline Guiela Nguyen.
©Christophe Engels
Kingdom, la nouvelle création d’Anne-Cécile Vandalem pour le Festival d’Avignon, était très attendue. Elle clôture un...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet