Bowie aux prises avec un Ballon bandit

Chorégraphie pour tout-petits sur fond de "Space Oddity". La danse s'impose aussi aux Rencontres jeune public

Bowie aux prises avec un Ballon bandit
© Inti théâtre
laurence bertels

Du pick-up bleu canard de Tom, assorti aux murs de la chambre s’égrènent les premières notes de l’album "Space Oddity" de David Bowie pendant que son nouvel ami, prénommé Tom également, ce ballon d’hélium jaune, ce bandit, cet indomptable petit garnement, n’en fait qu’à sa tête et s’envole au plafond dès qu’il le peut. Accroché à un fil, puis deux, puis trois..., il finira par se laisser dompter pour un tango avant de disparaître à nouveau. Le petit garçon, incarné avec une candeur mature par l’élégant Pierre-Paul Constant n’a d’yeux que pour lui, l’approche, l’embrasse, s’en détourne et lui revient dans ce spectacle épuré et chorégraphié sur fond de musiques pop rock. Preuve que la danse pour enfants peut être puissante.

Plus rompu aux spectacles engagés pour adolescents, Didier Poiteaux de l'Inti théâtre - qui revient d'Avignon où son Silence ordinaire a parlé à beaucoup - , souhaitait cette fois s'adresser à la petite enfance et le fait avec la même exigence. Deux points de départ se sont imposés à lui : l'album jeunesse Un amour de Ballon de Komako Sakaï et la musique de David Bowie qui avait réalisé un album pour enfants, "Let All the Children Boogie" dont certains titres sont repris. Avec, en filigrane l'envie réussie de se faire l'écho du ressenti des tout-petits, de les rejoindre dans la présence de leur instant, dans la poésie du moment.

Bleu sans pluie

La danse dévoile aussi le plaisir d'être soi, avec ou sans l'autre, comme viennent le montrer Erika Faccini, Alex Aymi et Javier Suarez dans la chorégraphie de L'inconnue, une rêverie dansée, brassée de bruissements et circonvolutions. Séparés par leurs splendides masques de zèbre, signés Rebecca Flores, les artistes s'unissent par leur danse et envie de se retrouver entre les interstices. Une belle élégance anime ce Bleu sans pluie bercé par les bruits de rivière, une chorégraphie pour enfants dès 5 ans qui ne leur raconte peut-être pas grand-chose mais qui les invite à se laisser porter par le notes et pas de danse, par l'énergie des danseurs, agiles et coordonnés qui sculptent le temps et la plasticité de l'espace, laissent passer la lumière et révèlent parfois leur monde intérieur si l'on désire s'y glisser. Un moment suspendu.