Le drame des parents "orphelins à l’envers"

Dans « C’est la vie », Mohamed El Kathib met en scène deux acteurs qui ont perdu un enfant.

Le drame des parents "orphelins à l’envers"
©Christophe Raynaud de Lage
Le public du festival Doux mois d’août au Théâtre de Namur, a pu découvrir, en première belge, la « performance documentaire » C’est la vie, créée en 2016 par Mohamed...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité