Décès de Marthe Mercadier: elle aimait tant jouer les grands boulevards

Marthe Mercadier, reine des planches pendant des décennies, est morte à 92 ans.

Décès de Marthe Mercadier: elle aimait tant jouer les grands boulevards
©AFP
I.M.

Elle avait basé sa vie sur le rire, sur cette magie extraordinaire qui l’emportait quand elle entendait mille personnes éclater de rire à la même seconde. Et longtemps, longtemps, elle y parvint. Aujourd’hui, il n’y a plus que le silence : Marthe Mercadier, 92 ans, est morte et, avec elle, c’est tout un pan du théâtre de boulevard qui s’efface.

Avant de faire se gondoler les salles, pourtant, Marthe, née le 23 octobre 1928, à Saint-Ouen, connaîtra un début de vie comme un romancier n’oserait l’imaginer. À l’âge de six ans, elle devient mutique. Plus un mot ne sortira de sa bouche pendant un an. Puis c’est une chute (durant une pyramide humaine), qui l’immobilise durant 18 mois. La guerre la rattrape ensuite et la jeune femme entre en résistance, transportant des "messages" à ceux qui se battent dans l’ombre.

C'est à la fin des années 40 qu'elle connaît ses premiers succès sur scène, devenant, au fil du temps, la "Reine du Boulevard". Une estampille qui n'est pas pour lui déplaire. Car c'est "un théâtre de divertissement, une satire de la société, qui ne se prend pas au sérieux et qui demande une énorme rigueur", disait-elle.

Si le cinéma lui fait les yeux doux, Marthe refuse de lui offrir son corps (dénudé, c’est dans ses contrats) mais interprète néanmoins quelques jolis rôles. À la télé, elle fait partie de la grande aventure des "Saintes Chéries", au côté de Micheline Presle.

Réinvestissant tout son argent dans différentes productions théâtrales ou dans des films, Marthe est un panier percé qui n’aime rien tant qu’aider ses amis, ceux qui créent, ceux qui font vivre ce métier. En 2014, elle avoue être surendettée. Atteinte d’Alzheimer, elle finira sa vie loin des planches auxquelles elle a donné son énergie brûlante, sa vie durant.