Danses telluriques à la Biennale

"Earths" de Louise Vanneste et "The Dancing Public" de Mette Ingvartsen : soirée contrastée, étrangement cohérente.

Mette Ingvartsen et son galvanisant "The Dancing Public", donné pour la première fois en français à Charleroi.
Mette Ingvartsen et son galvanisant "The Dancing Public", donné pour la première fois en français à Charleroi. ©Hans Meijer
Vendredi voyait le jour, aux Écuries de Charleroi danse, la nouvelle création de Louise Vanneste. Dans un dispositif bifrontal longeant un plateau au format 16:9, Earths dévoile quatre silhouettes, en blanc, sur un...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité