Entre vie et mort, fragments d’amour et de souvenirs dans un hôtel désolé

"L’Errance de l’hippocampe", une balade au pays nébuleux d’une mémoire fragilisée. Énigmatique.

Entre vie et mort, fragments d’amour et de souvenirs dans un hôtel désolé
Entre esthétique de tableaux solitaires, si semblables à ceux d’Edward Hopper, et fragments de pensée, Jean-Michel...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité