Le grand écart tout en retenue de France Bastoen dans "Girls and Boys"

Entre presque stand up et tragédie, la comédienne livre un implacable monologue signé Dennis Kelly et mis en scène par Jean-Baptiste Delcourt, aux Martyrs.

France Bastoen Martyrs Dennis Kelly
©Mathieu Delcourt
Seul monologue de l'œuvre de Dennis Kelly, Girls and Boys déroule son fil à travers les souvenirs d'une femme. Sa vie de jeune adulte, la rencontre avec celui qui deviendra le père de ses enfants,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité