L’école des tourments et aléas de l’amour

Au Parc, “L’École des femmes” de Molière, mise en scène par Patrice Mincke, divertit autant qu’elle saisit par son inaltérable contemporanéité.

Guy Pion est Arnolphe dans "L'École des femmes" de Molière.
Guy Pion est Arnolphe dans "L'École des femmes" de Molière. ©Zvonock
Ah Molière ! Quel délice d'écouter, qui plus est en cette année anniversaire, ses vers dans un français tenu, pointu et précis, où chaque mot est gorgé d'un sens aigu et exalte la beauté de la langue en une harmonieuse partition. Mais il n'est pas tout de savourer le son mélodieux des vers, encore faut-il en saisir la portée....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet