Jan Fabre, condamné pour harcèlement sexuel, faisait de ses acteurs et actrices "des guerriers de la beauté"

L’artiste enchaîna les spectacles, faisant de ses acteurs et actrices "des guerriers de la beauté" et les poussant pour cela aux limites, voire au-delà, du "convenable"

Jan Fabre, condamné pour harcèlement sexuel, faisait de ses acteurs et actrices "des guerriers de la beauté"
©EFE
Jan Fabre, condamné vendredi pour harcèlement sexuel et attentat à la pudeur est entré dans le monde de l’art de manière tonitruante dès son plus jeune âge et ne l’a jamais quitté,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet