"Une forêt" ou la jeune création belge à Venise

Soutenu notamment par les Tanneurs, le jeune metteur en scène Olmo Missaglia a donné à la Biennale la première mondiale d'“Una foresta”.

Lauréat du Biennale College Teatro primant les metteuses et metteurs en scène de moins de 35 ans, Olmo Missaglia a pu faire naître à Venise Una foresta (Une forêt), projet en partie mûri à Bruxelles et très applaudi par le public du Teatro Tese dei Soppalchi.

Coécrit et interprété par Lea Chanteau, Michele De Luca, Mizuki Kondo et Romain Pigneul, à l'écoute des inquiétudes de ce temps, cet opus pétri d'irrévérence et de poésie a bénéficié jusqu'ici du soutien des Tanneurs, du Bamp, de Wolubilis et de la Cocof. On ne peut que souhaiter à cette prometteuse Forêt de trouver le chemin de nos salles.