"Shahada", pour comprendre comment on peut haïr l’Occident tout en y émigrant

Fida Mohissen livre un récit éclairant sur l’emprise du religieux. Au Poche.

Fida Mohissen (à gauche) et Rami Rkab (à droite) sur la scène du Poche.
Fida Mohissen (à gauche) et Rami Rkab (à droite) sur la scène du Poche. ©Debby Termonia
Je suis venu vous parler. Ca ne va pas être facile." Seul sur le plateau camouflé de noir du Poche, seul face au public volontairement laissé dans la lumière, Fida Mohissen inspire. Et se lance....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité