"Hedda" ou les visages du féminin pluriel

Inspirée d’Ibsen, la pièce d’Aurore Fattier, Sébastien Monfè et Mira Goldwicht réussit une brillante mise en abyme.

Laure Stijn (Maud Wyler), la metteuse en scène, ayant repris le rôle d'Hedda, face à son double dans la loge.
Laure Stijn (Maud Wyler), la metteuse en scène, ayant repris le rôle d'Hedda, face à son double dans la loge. ©Claire Bodson
C’est l’une des créations les plus attendues de ce début de saison, par son ampleur, son ambition, la conjonction des moyens mobilisés. Une "Variation...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet