“On est en train de détruire des mondes dont on n’a même pas idée qu’ils existent”, s’alarme Michèle Noiret

La chorégraphe a créé “L’Œil, l’oreille et le lieu” en résidence en Norvège. Une pièce destinée aux ados et aux adultes, où la danse-cinéma s’insinue dans le monde méconnu et essentiel des insectes. Rencontre à Sandvika, en périphérie d'Oslo, en prélude à l'arrivée du spectacle à Bruxelles, Charleroi et Liège.

“Au moment où ils apparaissent dans le spectacle, les insectes sont en macro, bien plus grands que les humains.”
“Au moment où ils apparaissent dans le spectacle, les insectes sont en macro, bien plus grands que les humains.” ©Sergine Laloux
Les coproductions sont aussi des aventures, et des histoires de rencontres. Indépendante après de longs partenariats, notamment avec les Tanneurs puis le National, la Cie Michèle Noiret va désormais "où les gens s'intéressent à [son] travail". La présentation en Norvège de sa pièce Radioscopies en 2017 a créé un précédent sur ce vaste territoire. Prévue en 2020, une série norvégienne de représentations du ...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité