Scènes

A l’abri du fourmillement des passants et du vrombissement de la circulation de la chaussée d’Ixelles, le Théâtre de la Toison d’or, ou TTO, est lové au cœur des Galeries éponymes.

Mardi, en fin d’après-midi, hormis quelques jeunes qui répètent discrètement, tout y est encore calme. Sur un grand tableau noir sont crayonnés les nouveaux plats du resTTO proposés aux spectateurs avant les spectacles tandis que des caisses de boissons, empilées le long du comptoir du bar, attendent d’être rangées.

C’est dans cette atmosphère paisible qu’apparaît Achille Ridolfi. Voix douce, sourire chaleureux, il est le nouvel hôte du Little TTO, la deuxième salle du TTO, plus intime et destinée au café-théâtre. Homme de cinéma (La Face cachée de Bernard Campan, Au nom du fils de Vincent Lannoo, film pour lequel il a été récompensé du Magritte du meilleur espoir masculin en 2014, Hey Joe de Matthieu Reynaert,…), de télé (À tort ou à raison, Trepalium, La trêve – saison 2,…) et de théâtre (Les poissons rouges par Virginie Strub, Les pères par Julie Annen, Apocalypse bébé par Selma Alaoui,…), Achille Ridolfi se lance, à l’aube de ses 40 ans, dans un nouveau défi  : le seul en scène.

(...)