David Murgia est l’acteur belge qui monte. Il a reçu le Magritte du meilleur espoir masculin. "Discours à la Nation" sur un texte d’Ascanio Celestini a été applaudi partout, comme le fut son "Signal du promeneur" et est nominé pour le Prix de la Critique du meilleur spectacle. Il est tout le mois à Avignon pour "Discours à la Nation" avec l’ambition de séduire les programmateurs français. Avec des bonheurs et quelques ennuis kafkaïens. Jugez-en.

Mercredi soir, le bonheur : il faisait une "Night Shot" avec Ascanio Celestini à la Manufacture, l’autre théâtre des Belges à côté de celui des Doms. Ils y abordait de nouveaux textes de Celestini.

Mardi, par contre, la représentation a failli être annulée car le bus censé amener les spectateurs de la Manufacture à la Patinoire, lieu de représentation de "Discours à la Nation", n’a pas démarré.

"Dans l’urgence, nous avons aussitôt pris la décision de charger notre petite voiture de quelques éléments de décors, la guitare, et sommes partis vers les murs d’Avignon où nous attendaient toutes les personnes désireuses de voir le spectacle, même sous une forme improvisée", dit-il.

A cela s’ajoute Kafka-Actiris ! "Il est assez marrant de penser qu’à la même heure où nous bricolions cette mémorable représentation, j’étais convoqué à l’Onem pour, disent-ils, mon mauvais comportement de recherche d’emploi. J’espère qu’ils excuseront mon absence. Heureusement, j’ai l’incommensurable chance d’être sous contrat de travail pour mes représentations à Avignon, c’est un langage qu’ils comprendront mieux." En effet, pour garder son statut d’artiste, et même s’il est tout le temps sous contrats de travail successifs, parfois à l’étranger, il doit régulièrement se présenter à l’Onem et accepter de suivre des formations pour trouver un emploi ! Il raconte une de ses rencontres : "Je suis enfin disponible pour me présenter dans les bureaux d’Actiris et participer à la "séance d’information collective dans le cadre de la construction de mon projet professionnel". - Monsieur, je suis disponible demain car c’est mon jour de relâche, en revanche je ne suis pas disponible sur le marché de l’emploi.

- Si vous n’êtes pas sous contrat demain, venez à la réunion, on va vous expliquer comment faire pour trouver de l’emploi.

- J’ai un emploi, je n’en cherche pas d’autres.

- Si vous n’êtes plus demandeur d’emploi vous devez alors quitter le statut de demandeur d’emploi.

- Comme je vous le disais la semaine dernière, je suis de ceux qui sont rangés dans le non-existant "statut de l’artiste" ou plus exactement la dite "règle du bûcheron.

- Ah , vous êtes bûcheron ?

- Non, artiste."