Serena Dandini est présentatrice à la télévision italienne, Maura Misiti est chercheuse. Ensemble, elles ont écrit une pièce de théâtre ("Blessées à mort") sur le thème de la violence faite aux femmes. Elle sera jouée, en présence de Mme Dandini, ce jeudi 28 novembre, au théâtre Saint-Michel, à Bruxelles.

La distribution est on ne peut plus originale. Les rôles seront, en effet, tenus par des comédiennes professionnelles mais aussi par des personnalités venues de divers horizons.

Sur scène, on pourra voir Joëlle Milquet, ministre (CDH) de l’Intérieur et de l’Egalité des chances, Evelyne Huytebroeck, ministre de l’Environnement de la Région de Bruxelles-Capitale, Julie De Groote, présidente du Parlement bruxellois, Viviane Teitelbaum, députée bruxelloise MR et présidente du Conseil des femmes francophones de Belgique, Karin Gérard, porte-parole de la cour d’appel de Bruxelles, qui a présidé des dizaines de cours d’assises, ou encore la princesse Esmeralda de Belgique.

Selon une enquête menée en 2011, on estime à 66 000 par an le nombre de victimes de "féminicides" dans le monde, ce qui équivaut à environ 17 % de la totalité des homicides volontaires. L’auteur, dans presque la moitié des cas, est le partenaire ou l’ex-compagnon de la victime.

"Blessées à mort" faisait partie du programme des célébrations officielles de l’ONU, à New York, à l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes qui a eu lieu lundi. 

L’œuvre, déjà présentée en juin au Parlement européen, a pour but de sensibiliser l’opinion publique et d’inciter les gouvernements à adopter des mesures afin de prévenir les comportements violents à l’égard des femmes.

Dans "Blessées à Mort", des femmes assassinées racontent leur dramatique histoire (tirée d’événements réels) sur un ton qui n’est pas dépourvu d’humour ou d’ironie. Elles sont issues de pays, de milieux, de cultures différents mais sont toutes réunies par un même destin tragique.

Une partie des bénéfices ira à deux associations qui luttent contre les violences faites aux femmes.

Réservations : théâtre Saint-Michel; Fnac; Ticketnet.