Scènes

Lundi soir, au Jean Vilar néolouvaniste, plein comme un œuf, entre le Sablon - pas Jean, le chanteur de charme mais le resto universitaire… - et l’ex-Étrier, autre resto-U aujourd’hui fermé où on servait encore à table… -, l’auteur de ces lignes a rajeuni de près de 40 ans.

(...)