Scènes

Dans un spectacle inédit célébrant "l’amitié entre le ballet et la mode", la danseuse étoile Svetlana Zakharova fait revivre sur la scène du célèbre théâtre Bolchoï de Moscou une Coco Chanel "majestueuse et solitaire".

Au total, 85 costumes ont été créés sur les croquis exclusifs de la maison Chanel pour ce spectacle dont la première a eu lieu samedi soir. Leur confection a été confiée aux ateliers du Bolchoï, chargés de faire en sorte que rien ne gêne les mouvements d’une vingtaine de danseurs qui y participent. Mais ce ballet n’a "rien d’un défilé de vêtements, c’est un véritable spectacle" sur une femme "qui a révolutionné la notion de la mode féminine, la notion de sa liberté", a affirmé Svetlana Zakharova lors de la présentation à Moscou.

La danseuse de 40 ans, au Bolchoï depuis 2003, assure avant tout chercher à "comprendre les sentiments qui bouillonnaient dans le cœur" de la visionnaire créatrice, symbole du chic à la française et de la libération de la femme.

"C’est très intéressant de jouer une femme qui a vraiment existé, avec ses joies, ses amours, son désespoir, ses séparations et sa solitude", relève la "Tsarine de la danse". D’autant que dans ce spectacle, "tout a été créé à partir de zéro : la musique, la chorégraphie, le livret".

Conçu spécialement pour Svetlana Zakharova, le ballet Gabrielle Chanel retrace les moments les plus marquants de la vie de la grande couturière française, morte en 1971 à l’âge de 87 ans. " C’est difficile de raconter dans un spectacle si court, qui dure environ une heure, sa vie si intense, si riche en événements ", avoue la danseuse, qui dit avoir lu des livres, regardé des films et avoir visité l’appartement de Chanel rue Cambon à Paris avant de se lancer.

Par moments, des photos de Coco Chanel sont projetées sur la scène sous le regard de Svetlana Zakharova, qui semble vouloir dialoguer avec celle qu’elle incarne sur scène. "Le lien avec le monde de la danse a toujours eu lieu dans l’histoire de Chanel", a souligné la maison Chanel dans un commentaire envoyé à l’AFP, disant espérer que le ballet "permettra de compléter les connaissances du grand public sur la vie légendaire de Gabrielle Chanel, avec des faits et des images intéressants".

Pour Makhar Vaziev, directeur artistique du Bolchoï, c’était une idée "audacieuse" de réunir Svetlana Zakharova et Gabrielle Chanel dans un spectacle, la danseuse reconnaissant n’avoir "rien en commun" avec la célèbre couturière. "Mais il y a des gens qui sont comme un fil conducteur. On les regarde et on apprend quelque chose. C’est ce qu’est Chanel pour moi", souligne-t-elle. "À la fois forte et fragile, c’était une petite femme, mais elle s’élevait au-dessus de tout le monde ."