Empreinte de douceur et d’humanité, tout sourit en elle et l’on comprend pourquoi, lorsqu’elle apparaît sur scène, il se dégage un parfum de charme dont les effluves vous poursuivent  longtemps. 

Connue pour être "la Belge du Cheptel Aleïkoum", grand collectif de cirque contemporain, Marie Jolet, qui vit émigrée, comme tout le reste de la troupe, dans le petit village de Saint-Agil, dans le Perche, est tombé dans le chaudron quand elle était petite.  

Fille de Dominique et Philippe Jolet, fondateurs de la Casquette, compagnie pionnière du jeune public, et piliers des salles de spectacles qu’ils fréquentent à peu près chaque soir que Dieu fait, l'acrobate est aussi la sœur du danseur autodidacte et charismatique, Colin Jolet, inoubliable dans la formidable chorégraphie Stoel de Caroline Cornélis. Entre autres.

De son côté, Marie vient aussi de connaître un joli succès avec Princesse, spectacle qui a commencé sa carrière timidement, et puis qui, grâce au soutien de la scène belge, a littéralement décollé, pour atteindre les cinq cents représentations, suite auxquelles l'artiste vient de prendre quatre mois de congés. Une pause bienvenue pour se rapprocher de sa fille de onze ans, qui  ne peut plus suivre ses parents partout, comme elle le faisait plus jeune.

Toute la petite famille s’apprête d’ailleurs à quitter Saint-Agil afin d’inscrire la jeune adolescente dans une école à pédagogie ouverte, qui lui permettra de développer le don inné qu’elle semble également avoir pour le cirque. C'est du moins ce que laisse présager  le succès remporté au trapèze par mère et fille réunies, lors d’un numéro créé pour la Royale révérence de la Galafronie, cette autre compagnie fondatrice du théâtre jeune public, qui s’est retirée de la scène l’an dernier. "C’est vrai qu’il s’est réellement passé quelque chose avec ce numéro", raconte Marie Jolet, au doux sourire et aux yeux lumineux, heureuse sans doute de voir que la tradition familiale se perpétue. Pour l'heure, elle se concentre sur la tournée de La Mondiale générale, prometteuse, elle aussi.