La Revue 2012 sous l’effet papillon

Scènes

Yves Cavalier

Publié le

La Revue 2012 sous l’effet papillon
© Fabrice Gardin

Un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept rappels et plus.. Lorsque le rideau est tombé sur la première de la Revue 2012, le public des Galeries a fait une véritable ovation à cette troupe qu’il a pris l’habitude de retrouver chaque année au moment des fêtes. Un public averti, un public d’inconditionnels et qui ne se pose pas trop de questions sur le vrai, le faux, le subtil ou le corps de garde qui tombe parfois à plat. Le public est là pour se détendre et pour "se moquer un bon coup", de tous ceux qui ont envahi la scène médiatique une année durant, Di Rupo en tête. "Et si nous prenons un certain plaisir à singer nos politiques, il est important d’aborder le spectacle en gardant à l’esprit à quel point nous sommes chanceux de vivre dans un pays où la liberté d’expression permet de tels débordements d’humour". Tel est le prologue que nous adresse David Michiels, le dynamique directeur de ce Théâtre des Galeries. Il signe également la mise en scène de la revue, associé il est vrai à Bernard Lefrancq qui est à notre sens, le véritable moteur de cette farce théâtrale. Car si le Monsieur Loyal de la soirée reste Richard Ruben, égal à lui-même, Bernard Lefrancq réussit par quelques bonnes vieilles ficelles à mettre le public dans sa poche. Sa parodie d’un certain Albert II qui enfile cul sec, trois chopes de bière l’espace d’un sketch, rappelle une certaine Madame Chapeau à la descente tout aussi populaire. Peut-être était-ce l’effet de la première, mais ce Lefrancq a aussi l’art d’exploiter la moindre hésitation, la moindre erreur de texte pour lancer des improvisations dont le public devient inévitablement complice. Il se dégage de tout cela comme un sentiment de convivialité : les comédiens n’amusent pas le public; ils s’amusent avec lui. Et c’est peut-être cela le secret du succès toujours répété d’un spectacle qui n’a pas que des qualités mais qui réussit à plaire.

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous