"Le cyclo-danse ce n'est pas de la danse en chaise roulante, c'est toute une vie résumée en trois minutes. Ce sont deux regards qui se parlent, deux cœurs qui battent à l'unisson, des mains qui s’unissent pour créer des mouvements magiques. Une confiance aveugle et une profonde complicité avec son partenaire, une émotion partagée."

Ce sont les mots de Jamel Alliche, entraîneur de cyclo-danse. Une discipline sportive qui unie les personnes a mobilité réduite ainsi que les personnes valides.

L’ONG Handicap International organisait ce samedi la 8e édition du festival Solidanza, à l'occasion de la journée mondiale pour la personne handicapée. Un espace de rencontre pour tous qui met la danse à l'honneur. Étaient présentes les écoles cyclo dance de Uccle et Louvain la Neuve, ainsi l’école Carine Granson et son wewheel show.