Scènes

Comment parcourir en deux heures l’actualité de l’année écoulée, sans plomber l’ambiance  ? C’est tout l’exercice délicat de la traditionnelle Revue de fin d’année du Théâtre royal des Galeries  : sur fond de strass et paillettes, les grands événements politiques, sociaux, économiques, culturels et sportifs sont présentés sous forme de sketches, entrecoupés de chansons et de danses.

Sous la houlette de son nouveau metteur en scène, Alexis Goslain, cette nouvelle édition tient toutes ses promesses  : on rit (beaucoup), on est touché et transporté. Car la magie d’un tel spectacle ne tient pas uniquement dans la mise en scène et la qualité des textes – signés Bernard Lefrancq, Angélique Leleux, Ludwig Moreau, Laurent Beumier et Gilles Dal et adaptés au fil de l’actualité – ; il y a aussi tout le travail des décors (Francesco Deleo), des costumes (Fabienne Miessen et Ronald Beurms), des lumières (Laurent Comiant), des chorégraphies (Kylian Campbell) et de la réalisation musciale (Bernard Wrincq).

Un cocktail pas simple à doser  : il faut enchaîner les tableaux, sans transition trop abrupte ; permettre aux comédiens de changer de costume ; bouger les décors et les lumières ; lancer la musique et les vidéos ;… et, surtout, équilibrer les séquences pour que chacun puisse y trouver son goût  : ni (trop) piquante ni fade, La Revue se mitonne à l’aigre-doux.

L’arrivée d’Alexis Goslain souffle indéniablement un vent frais sur le genre  : on épinglera ainsi le sketch de Bart ventriloque, écrit par son complice Laurent Beumier, où, jeudi soir (avant que la N-VA ne démissionne du gouvernement), le Premier ministre Charles Michel (MR) prenait les traits de la petite marionnette du leader nationaliste Bart De Wever. Tandis que les habitués de La Revue retrouvent avec bonheur la belgitude de Bernard Lefrancq dans La Revue de Colla , avec son florilège d’absurdités bien de chez nous.

Parfois inégale en raison même de la contrainte du temps (tenir deux heures) et du genre, La Revue offre un agréable moment de plaisir, avec quelques pépites qui détendent franchement les zygomatiques.


EN PRATIQUE

La Revue du Théâtre royal des Galeries (32 Galeries du Roi à 1000 Bruxelles) se joue jusqu’au 27 janvier, du mardi au samedi à 20h15. Des représentations ont aussi lieu en matinée et à 15 h certains samedis ainsi que tous les dimanches. Représentation exceptionnelle le 31 décembre à 19 h.

Infos et rés.  : 02.512.04.07. – www.trg.be