Scènes

À Avignon, le "pôle sud de la création en Belgique francophone" a séduit un vaste public lors du Off 2019. Et la venue en nombre des programmateurs augure de belles tournées pour les 10 spectacles présentés cette année.

Quelques jours après la clôture du Off d’Avignon, les Doms ont publié le bilan d’une édition audacieuse, la quatrième sous la direction d’Alain Cofino Gomez. Sous la bannière “Tous singuliers” et le bestiaire remarqué de son visuel (signé Racasse Studio et sélectionné parmi les 25 plus belles affiches du Off 2019), le festival aux Doms osait un focus sur la jeunesse, avec 5 propositions jeune public et 4 premiers spectacles.

Si la fréquentation globale accuse un léger recul par rapport à celle, exceptionnelle, de 2018, la forte présence des programmateurs (2 250 professionnels sur l’ensemble des 10 spectacles) “laisse envisager de belles tournées dans les salles en France, Belgique, Suisse et au-delà”, note l’équipe des Doms.


Le festival #DOMS19 en chiffres

10 spectacles : 6 dans la salle du Théâtre des Doms, 1 aux Hivernales (Centre de développement chorégraphique national d'Avignon), 1 sur l'île Piot (site d'Occitanie fait son cirque en Avignon), 2 à l'Ajmi (Scène de musiques actuelles).

36 artistes sur scène

1 autrice-performeuse (Anne Thuot) recevant le Prix Jo Dekmine

160 représentations

près de 15200 spectateurs (en baisse de 9% par rapport au festival Off 2018)

2250 professionnels (programmateurs et journalistes) venus repérer les spectacles des Doms

10 rencontres dans le jardin du théâtre, avec près de 350 participants (dont 7 rencontres et ateliers sur la question des stéréotypes dans les textes de théâtre)

1 affiche sélectionnée parmi les 25 plus belles du Off 2019

3 relâches (dont une avec tournoi de pétanque !)

300 tote-bags des Doms à l'épaule de spectateurs dans les rues avignonnaises en juillet, et 300 magnets ornant désormais les frigos

2600 couverts servis au restaurant-bar les Escaliers


Et la suite...

Si le festival Off est la pointe émergée de l'iceberg, l'activité des Doms se poursuit durant toute la saison. Le théâtre estampillé Wallonie Bruxelles, blotti au pied de l'imposant Palais des papes, offre notamment ses espaces et son soutien à des compagnies en résidence. Ainsi annonce-t-il, après un été "Tous singuliers", un automne "Féminin pluriel", avec en l'occurrence l'accueil en résidence de cinq projets portés par des femmes.

L'entame de la saison 19-20 sera également marquée par l'Afrique et la francophonie. Les Doms affirment en effet leur complicité avec le festival guinéen Univers des Mots (Conakry) et prennent part active à la 4e édition des Francophoniriques. "Un échange avant tout, puisque nous ferons des allées et venues entre nos continents pour recevoir et donner, du beau, de la connaissance et de la fraternité", relève Alain Cofino Gomez.