A la veille de "la mère de toutes les élections" , "Sois belge et tais-toi", la revue politique des Remy et de la Compagnie Victor - qui démarrera vendredi à Ottignies - s’inscrira dans la lignée des précédentes, loin des éditions plus difficiles de 2007 à 2011.

Logique : pour la troisième fois en trois ans, la Belgique a (encore) un gouvernement fédéral de plein exercice et les auteurs de la revue ont pu pleinement se concentrer sur ce qui ressemble déjà fâcheusement à une (pré) campagne électorale. Avec les affrontements à fleurets plus ou moins mouchetés mais aussi beaucoup de non-dit qui tendent à montrer que certains de nos décideurs prennent souvent encore l’électeur pour un bénêt !

Un retour au sources

"2013 a été une année historique, nous redit-on sur le plan monarchique, politique, budgétaire, etc., mais en politique c’est quand tout est qualifié d’historique qu’on vous raconte le plus d’histoires", lance, amusé, Baudouin Remy qui ajoute en écoutant la N-VA ou le CD&V que "le bilinguisme en politique est vraiment un double langage"…

Le ton est donné et tout sera un peu à l’avenant : "On n’a pas vraiment séché sur les sujets - relativement nombreux - mais on s’est parfois demandé comment les aborder. En fait il y aura beaucoup de premier degré et beaucoup de chansons qui mettront en exergue toute la troupe…"

Cela dit, le plaisir du spectateur sera aussi garanti que celui des comédiens qui mettront les petites imitations dans les grandes. Bigre, la galerie des personnages de la revue s’élargit encore puisque tous rôles confondus, ils seront plus de 60 sur scène. Et si on y attend logiquement la coming-woman flamande, Maggie De Block, on y accueillera aussi Mgr Léonard, les Diables rouges et… Pandi et Panda, les deux bébêtes chinoises que la Belgique entière se dispute.

Enfin, il y aura un retour aux sources des premières revues d’André Remy au Collège St-Pierre d’Uccle puisque la troupe se (re) mettra à l’heure des réformes de l’enseignement. Sans oublier une "zevende les" de néerlandais où Joël Riguelle expliquera pourquoi les Flamands sont toujours à l’heure avant l’heure… Christian Laporte

Rens. : 02.370.13.13 ou info@compagnievictor.be