On se souvient de son récent, fictif et sincère stand-up intitulé Hainaut… Le voici pour un deuxième passage, Brabant. Mêmes règles, expose-t-il : un humoriste, six minutes. Toujours épaulé à la technique par John de la Hogue et Candice Hansel, toujours filmé sur le plateau du Théâtre de Poche, Thierry Hellin confie aller mieux que la fois passée. "Enfin, un peu mieux… Comme quoi, faire quelque chose, créer, ça aide. Mais ce n’est toujours pas facile à comprendre." 

En effet, "les Brabant tombent", calembourise le comédien qui n’a, à nouveau, pas une seule fois entendu le mot "culture", pourtant à peu près similaire et facile à prononcer dans à peu près toutes les langues. 

"Je joue, je continue à jouer, malgré tout." Comme les petits ou même les grands qui se lancent des "On va dire que…" en guise d’amorce. Ici s’esquissent des rencontres improbables, des comédies irrésistibles, des tragédies insurmontables. "Comme au théâtre. Comme dans la vie."