Le festival jeune public déploie sa 16e édition, pour tous, dimanche à la Roseraie.

Il est des festivals lointains, de l’autre côté de l’Atlantique, de la Manche, ou du Rhône pour lesquels on se prépare longtemps à l’avance. D’autres, à trois arrêts de tram, à peine plus, de chez nous, s’improvisent en fonction de la météo, du CEB, des derniers préparatifs avant les vacances. S’improvisent et finalement, ne se ratent sous aucun prétexte.

Ceux-là s’appellent, par exemple, Esprit de famille, tout un programme. L’occasion surtout de renouer le dialogue en famille après une année passée entre école, boulot, smartphones et séries télé. Voici donc venu le temps, des retrouvailles, des ripailles, des flâneries en tous genres, de ce théâtre de rue, de cirque, jeune et tout public qui en la Roseraie, au bout du bout de la chaussée d’Alsemberg, entre ville et campagne, trouve depuis des années un écrin de choix.

Spectacles et animations

Entre culture et plaisir, spectacles et animations, une transition idéale avant la mise au vert, au bleu et surtout à l’ombre. Car il fera beau et chaud dimanche. Surtout devant Le Four à bois, la caravane passe de la Cie Orange Sanguine, du théâtre de rue ludique, didactique et clownesque, qui utilise les ressorts de la farce et des bouilles enfarinées. Parfait pour ce genre d’événement.


Du pain aux tartines, la transition s’impose. Près de vingt ans après l’inoubliable Trois millions d’années tartine (Cie de la Casquette), d’une tendresse et d’une nostalgie inouïes, on retrouve les comédiennes Isabelle Verlaine et Marie-Pierre Meinzel pour Tartinabarata, nouvelle déclinaison de ce spectacle philosophique et profondément humain qui de la vie, de l’amitié et de l’avenir, livrait tant de vérités et qui fut un des grands coups de cœur de La Libre.

Début des vacances en musique également pour les tout-petits qui ne seront pas oubliés avec BAP, par La Mattina (dès 18 mois), premier souffle, premier voyage, premier concert surtout, avec deux chanteurs musiciens, un accordéon, deux ukulélés et des percussions, dans une mise en scène de Carlo Ferrante et Vera Van Dooren.

Cirque et suspense

Dotée d’un tout nouveau chapiteau, la Roseraie fait de longue date la part belle au cirque contemporain. C’est à nouveau le cas, à coups de hache, cette fois, avec One Shot, de et par Maxime Dautremont et Foucauld Falguerolles. Ceux qui ont découvert le projet au dernier Festival XS en ont encore le souffle coupé. Du cirque en suspension, tendance polar, où plus que jamais s’impose la précision…

De quoi s’offrir quelques frayeurs avant celles du canyoning ou des plongeons dans la piscine.

  • Bruxelles, la Roseraie, dimanche 23 juin, de 11 à 19h. Spectacles en salle et en extérieur. Animations tout au long de la journée pour petits et grands: atelier zéro déchet, pêche aux canards, animation lecture, installation pour bébé, jeux participatifs, jeux en bois, grimage…
  • Programme complet & rés. : 02.376.46.45, www.roseraie.org