Zoom arrière sur la carrière d'Anne Kumps, à la veille de son dernier festival Hors Pistes.

La dixième édition du festival biennal Hors Pistes s’annonce particulièrement riche. Grand rendez-vous du cirque contemporain à Bruxelles, il fait autant la part belle aux valeurs sûres qu’aux jeunes pousses. Cette année, les Halles n’ont pas lésiné sur la qualité avec, au menu, de grands noms tels que Claudio Stellato, qui ouvrira les festivités avec un Cabaret 10 ans Hors Pistes déjanté, comme on peut l’attendre de la part de cet artiste hors-norme ; le retour du grand Yoann Bourgeois, dont la venue a déjà suscité beaucoup d’émotion, ou l’incroyable Jeanne Mordoj avec L’Errance est humaine, un spectacle découvert lors de sa création à Roubaix, moins convaincant alors que son inoubliable Éloge du poil, mais qui, paraît-il, s’est bien resserré depuis. Une artiste intéressante de toute façon.

Anne Kumps pointe pour nous La crida compagnie, de Catalogne, une des complices de Stellato pour son Cabaret, qui affiche une démarche particulière, avec des musiciens et une chanteuse pour un projet complètement loufoque.

À voir aussi, nous dit-elle, Monstro, du collectif Sous le manteau, avec sept acrobates au mât chinois. "C’est vraiment spectaculaire. C’est la première fois qu’on met sept mâts ensemble. Ils viennent de diverses écoles et abordent la thématique du groupe par rapport à l’individu. "

La Vrille du chat de Back Pocket, avec trois artistes de l’École supérieure des arts du cirque (Esac) et deux artistes de Montréal fera date, lui aussi. "Partout où ils passent, ils sont ovationnés par le public. Ils se basent sur le principe du dessin animé, avec des zooms, arrêts sur image, etc. Les personnages bravent les principes du monde physique, défient l’espace. De la poésie brute et une virtuosité désopilante ."

Grand moment de poésie pure également avec du Baro d’Evel. Où l’on retrouve sur scène deux êtres humains et un corbeau, leur oiseau fétiche, à mi-chemin entre le cirque actuel et la danse contemporaine. En attendant que sonne le Minuit de Yoann Bourgeois, lui aussi à mi-chemin entre cirque et danse.


Bruxelles, du 16 février au 30 mars, aux Halles de Schaerbeek, rue Royale Sainte-Marie, 32. Infos@halles.be ou 02.218.21.07