Doté de caractéristiques spécifiques, chaque être humain est unique. C’est un fait. Et pourtant, pour mille et une raisons, conscientes ou inconscientes, nous passons - du moins la plupart d’entre nous - beaucoup de temps à essayer de nous fondre dans la masse, à suivre le courant, à adhérer au groupe, à nous conformer à ce que la société érige en fondamentaux mais aussi en nouveaux principes à la mode. Alors que le monde est frappé de plein fouet par la pandémie de Covid-19, Maggy Jacot et Axel De Booseré (compagnie Pop-Up) se sont plongés dans l’analyse de ces comportements de moutons de Panurge. Si leur critique est piquante et acérée, elle est exposée dans un écrin féerique et onirique.

Plantes vertes, réunion, tuto beauté…

Dès l’entame du spectacle, le cadre est posé. Un présentateur (François-Michel van der Rest) s’adresse au public : "Je voulais vous demander : pourquoi vous êtes là ?" "Et si vous vous leviez et quittiez la salle, s’adresse-t-il à un spectateur, vous vous lèveriez aussi ?" demande-t-il à un autre.

Un Petit Personnage (Astrid Akay) - regard extérieur tout en poésie métaphorique - lève le rideau argenté. Nous voici dans une salle d’attente aux allures d’aquarium : plantes vertes et bulles. Conversation. - "Ça va ?" -"Et toi ?" - "Bof, bof..." - "Ça va pas très fort. On est comme tout le monde : on en a tous marre." Ou comment infléchir le sens d’un discours jusqu’à convaincre tout le monde.

Six panneaux verticaux glissent du haut vers le bas de la scène. Visibilité (Mireille Bailly), Authenticité (Fabian Finkels), Innovation (Pénélope Guimas), Transformation (Loriane Klupsch), Diagnostic (Fabrice Schillaci) et Autonomie (François-Michel van der Rest) discutent d’une réunion importante pour leur entreprise. Place, ici, au texte Le Grand Tri de Paul Pourveur, qui pointe férocement les travers de notre société productive et compétitrice, où le virtuel assoit sa suprématie sur le réel et l’humain, où l’opinion divergente est sommée de rentrer dans le rang.

Cette réunion en préparation est entrecoupée de plusieurs tableaux - une émission arguant que la Terre est plate, une soirée en dancing, un tuto beauté…-, reliés entre eux par ce Petit Personnage circassien (dont les interventions ne peuvent nous empêcher de penser à l’univers du Cirque du Soleil). Véritable kaléidoscope, Vous êtes uniques séduit par sa joyeuse inventivité, sa superbe scénographie assortie de magnifiques costumes (signés Rüdiger Flörke et Julie Antipine), mais est déforcé ci et là par quelques longueurs et à-côtés superflus.

Louvain-la-Neuve, Aula Magna, jusqu’au 17 octobre. Infos et rés. au 0800.25.325 ou sur www.atjv.be