Geen commentaar: Deux pays, une équipe

On le sait. La ferveur autour de l’équipe nationale belge n’est pas un antidote au nationalisme flamand. Mais, au moins, cet engouement généralisé prouve que Flamands et francophones ne vivent pas tout à fait dans deux mondes séparés. Le "Geen commentaar" de Vincent Rocour.

Geen commentaar: Deux pays, une équipe
©Belga
Vincent Rocour
Le "Geen commentaar"...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet