Donald Tusk, huissier d’injustice

On ne s’attendait pas à un discours empli de grandes envolées humanistes, mais l’intervention de Donald Tusk, mardi soir à l’occasion du sommet sur les réfugiés organisé par le président américain Barack Obama, fut aussi sèche qu’un exploit d’huissier. Un commentaire de Gilles Toussaint.

Donald Tusk, huissier d’injustice
©AFP
Gilles Toussaint
On ne s’attendait pas à un discours empli de grandes envolées humanistes, mais l’intervention...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet