L’étrange destin balzacien d’Eric Zemmour

Le candidat d’extrême droite est fasciné par Lucien Chardon (de Rubempré), antihéros des Illusions perdues.

L’étrange destin balzacien d’Eric Zemmour
©AFP