Quand des hackers inspirent l'État

La transparence taïwanaise, incarnée par sa ministre du Numérique Audrey Tang, fait bouger la démocratie.

Quand des hackers inspirent l'État
©Flickr
C’était le mardi 2 août dernier lors de son arrivée à Taïwan. Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, mettait le monde au parfum par ces mots, partagés sur la twittosphère : « La solidarité de l’Amérique avec les 23 millions d’habitants de Taïwan est plus importante aujourd’hui que jamais, alors...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité