"Quand mon père est décédé, je ne lui étais plus très attachée. Mon histoire d’enfance semble inaudible dans un milieu bourgeois comme le mien"

Que raconte votre famille ? Vous a-t-on tout dit à son sujet ? Des internautes de La Libre nous ont confié leur plus grand secret de famille. Aujourd’hui, pour poursuivre notre série, Valentine, 54 ans, se souvient de la maladie qui touchait sa mère et que son père lui avait cachée. Le professeur Mauricio Garcia, psychanalyste, s’est penché avec nous sur ce tabou familial, ses raisons et ses séquelles.

BdO
"Quand mon père est décédé, je ne lui étais plus très attachée. Mon histoire d’enfance semble inaudible dans un milieu bourgeois comme le mien"
Le plus grand secret de ma famille est la maladie mentale dont souffrait notre maman et qui n’a jamais été reconnue de son vivant. Cette maladie la rendait incapable de s’occuper de ses enfants. Nous étions laissés sans soins, sans éducation, notre père était absent, toujours en...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...