La chronique de la rédaction

Un commentaire de Marie-France Cros.

Une nouvelle fois, le régime du président Joseph Kabila, hors mandat depuis deux ans, a organisé des violences pour empêcher les Congolais qui le voulaient d’accueillir le candidat à la Présidence de la coalition d’opposition Lamuka, Martin Fayulu.

(...)