Diplo pour les nuls: le dernier coup de colère de Trump suscite l'inquiétude

Rarement un visiteur à la Maison-Blanche s’est retrouvé aussi embarrassé que le président finlandais, Sauli Niinistö. Reçu dans le Bureau ovale par Donald Trump, il est apparu interloqué, puis carrément estomaqué, alors que son hôte transformait les rituelles paroles de bienvenue devant les médias en un soliloque proche du délire de persécution, inspiré comme on s’en doute par la procédure de destitution engagée contre lui.

Une chronique de Philippe...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité