La diplomatie pour les nuls On n’épiloguera pas sur la crédibilité des enquêtes "internes" (celle sur les dîners a été confiée à un proche du président de l’Assemblée nationale qui jouit lui aussi des avantages liés à la fonction, dont un appartement). On retiendra plutôt la fragilité de l’argument qui consiste à prétendre qu’on n’a rien fait de mal si l’on n’a rien fait d’illégal.